Aller au contenu principal
Votre navigateur est obsolète. En conséquence, ce site sera consultable mais de manière moins optimale qu'avec un navigateur récent.
> Mettre à jour son navigateur maintenant.

Du livre au film

« Vous connaissez sûrement l’histoire des deux chèvres qui sont en train de manger les bobines d’un film adapté d’un best-seller, et une chèvre dit à l’autre : “moi, je préfère le livre”. » Hitchcock / Truffaut, Entretiens

Ciné-Lecture n’entrera pas dans ce débat.
Ciné-Lecture vous propose des tandems dont le livre et le film sont classés tous les deux à hauteur de chefs-d’oeuvre.
Ciné-Lecture, c’est un lecteur, seul au pupitre, qui durant 30 minutes, fait le pari de vous donner à voir les mots qu’un auteur a écrits, avant de voir les images du réalisateur qui s’en est inspiré. Une occasion de lire certains secrets de fabrication cinématographique à l’exemple de suppléments ou de bonus, mais aussi d’évoquer brièvement l’influence réciproque des outils narratifs de l’écrit et de ceux de l’écran.
Une autre manière de dire : « Auteur, action ! »

L’intervenant

Marc Roger, lecteur public, décline sa passion pour les livres, dans les théâtres, les librairies, les cinémas et les bibliothèques. Amoureux de la langue et des textes, en 2014, il reçoit le «coup de coeur du jury» du Grand Prix Livres Hebdo présidé par Amélie Nothomb, pour sa force d’animation et son rôle de passeur entre les livres et le public.

www.lavoiedeslivres.com

Le Journal d’une femme de chambre de Luis Buñuel

D’après Octave Mirbeau
En 1928, Célestine est embauchée comme femme de chambre chez les Monteil et devient la maîtresse de Joseph, un domestique qui a assassiné une petite fille.

Le Journal d’une femme de chambre marque le début d’une longue et fructueuse collaboration entre Luis Buñuel et le scénariste Jean-Claude Carrière. Le roman de Mirbeau, qui se déroulait à la fin du XIXe siècle, est transposé en 1928, époque dont Buñuel a vécu en France l’effervescence sociale.

Autres films disponibles

La Belle et la Bête de Jean Cocteau (1946 - SND)
D’après Jeanne-Marie Leprince de Beaumont

Hiroshima, mon amour d’Alain Resnais (1959 - Tamasa)
D’après Marguerite Duras

Jules et Jim de François Truffaut (1962 - Diaphana pour MK2)
D’après Henri-Pierre Roché

Le Roi et l’Oiseau de Paul Grimault (1948 - Tamasa)
D’après Hans Christian Andersen
Programme Jeune Public

Les Raisins de la colère de John Ford (1940 - Théâtre du Temple)
D’après John Steinbeck

Le Silence de la mer de Jean-Pierre Melville (1947 - Gaumont)
D’après Vercors

Leviathan de Léonard Keigel (1962 - Héliotrope Films)
D’après Julien Grren

CONDITIONS DE LOCATION DES COPIES ADRC

Les projections donnent lieu à une déclaration des recettes selon la procédure commerciale habituelle (billetterie CNC), à 50% sans minimum garanti.

TARIF & MODALITéS DE RéMUNERATION de l’intervenant

L’Agence a négocié auprès de l’intervenant les conditions suivantes valables uniquement sur les circulations ADRC.

1 séance : 250 € (Tarif dégressif applicable lorsque plusieurs séances d’affilée sont organisées)

L’ADRC pourra prendre en charge les frais de déplacement de l’intervenant.
À charge pour la salle de l’accueillir et de le rétribuer selon les modalités en vigueur.
L’association LA VOIE DES LIVRES adressera à la salle un contrat précisant la nature des prestations fournies et les moyens mis à disposition ainsi qu’une facture.

FICHE TECHNIQUE

Lecture de 30 minutes avant la projection

  • Sonorisation : 1 micro H.F.
  • L’intervenant prévoit 1 pupitre

Intervention tout public

Le département Répertoire de l’ADRC propose aux salles de cinéma, à des conditions aménagées, des ateliers de découverte de l’image animée et du son. Ces animations permettent de manière ludique et pratique de parcourir l’histoire du cinéma.

L’association LA VOIE DES LIVRES et l’ADRC vous invitent à re-découvrir à travers un Ciné-Lecture un film et une oeuvre littéraire dont il a été adapté.