Aller au contenu principal
Votre navigateur est obsolète. En conséquence, ce site sera consultable mais de manière moins optimale qu'avec un navigateur récent.
> Mettre à jour son navigateur maintenant.
Charles Chaplin

Les Temps modernes

1h27
1936
distribué par : Théâtre du Temple
Visa d'exploitation : 16028
DCP
Charles Chaplin
Charles Chaplin, Paulette Goddard.
Animation en salle : Atelier Fais moi rire ; Atelier burlesque
Cycles : Charles Chaplin
Complément de programme Michel Hazanavicius et Cédric Klapisch

Charlot est ouvrier dans une gigantesque usine. Il resserre quotidiennement des boulons. Mais les machines, le travail à la chaîne le rendent malade, il abandonne son poste, recueille une orpheline et vit d’expédients…

À quels temps modernes avons-nous affaire ? Charlot se réveille dans un monde où la cadence des machines ordonne tout. Chaque séquence dans l’usine est une pépite d’inventivité et de réfl exion politique. Nous comprenons la gamine qui vole des bananes, en revanche nous ne comprenons pas une société riche qui tolère la misère sociale. Le fi lm semble composé d’une suite de gags issus du muet. Cette apparente régression s’accompagne d’un travail élaboré sur une bande sonore hybride qui rend compte de cette société inégalitaire. Seule la voix du patron est audible, incarnation du capitalisme et du taylorisme. La cadence, comme la parole, est un enjeu de pouvoir et d’aliénation. L’amour est l’unique force vitale qui permet à Charlot de se relever. Chanter devient dès lors cet espéranto où pour la première fois Chaplin fait entendre sa voix. À la sortie du film, il est accusé de communisme et interdit en Allemagne.

Nadia Meflah

Animation en salle : Atelier Fais moi rire ; Atelier burlesque