Aller au contenu principal
Akira Kurosawa

 Rashômon

1h28
1950
Japon
distribué par : Potemkine Films
Visa d'exploitation : 12609
DCP
Fumio Hayasaka
Toshirô Mifune, Machiko Kyô, Masayuki Mori
Lion d’or à la Mostra de Venise (1951), Oscar du meilleur film étranger (1952)

Au XVe siècle, un bandit reconnaît avoir tué un samouraï. La femme du défunt s'accuse du meurtre et un bûcheron contredit ces deux affirmations. L'esprit du samouraï déclare, quant à lui, qu'il s'est tout simplement suicidé.

« Avec Rashômon, on prend la mesure de ce dont le cinéma japonais est capable sur le plan de la maîtrise, du savoir-faire, et de l’équation si importante entre industrie (la politique des studios), genres et auteurs. Tout ce que la cinéphilie française a cherché et trouvé dans le cinéma américain des années cinquante (les studios, les genres, les auteurs, un cinéma populaire destiné au grand public), y compris la politique des auteurs née de cette triangulation, le cinéma japonais l’offrait déjà de façon unique et exceptionnelle, et a continué de le proposer pendant plusieurs années. »

Charles Tesson, La Cinémathèque française

Animation en salle :

Version restaurée en 4K par Toho