Aller au contenu principal
Votre navigateur est obsolète. En conséquence, ce site sera consultable mais de manière moins optimale qu'avec un navigateur récent.
> Mettre à jour son navigateur maintenant.
Films Publié le 01/10/2020

Accès ADRC aux films inédits

Les modalités des dispositifs

Le 9 septembre dernier, le Conseil d'Administration de l'ADRC votait de nouvelles modalités pour les dispositifs d'accès aux films inédits. Parmi les nouveautés figure la prolongation de la durée du dispositif exceptionnel d'accès aux films dès la première semaine, jusqu'au 31 décembre 2020. Alors, quelles sont les conditions d'accès aux dispositifs ADRC ?

Tout d'abord le cinéma doit évidemment être adhérent à l'ADRC et il doit :

  • soit réaliser moins de 50.000 entrées par an,
  • soit être situé dans une commune de moins de 30.000 habitants,
  • soit réaliser moins de 15% des entrées de son agglomération et être situé dans une commune de 30.000 à 150.000 habitants. Pour l'agglomération parisienne, ce pourcentage est ramené à 0,5%.

Quel que soit le dispositif, le taux de location est de 50% sur les 3 premières semaines d’exposition du film (SN, S2 et S3) puis de 45% à partir de la 4ème semaine d'exposition du film (S4).


Pour bénéficier de ces conditions avantageuses, l'exploitant doit produire sa demande directement auprès de son correspondant régional ADRC et doit s'engager à respecter certaines conditions.
Si l'accès au film est effectué par un DCP, il doit notamment veiller :

  • au meilleur état physique du support DCP de la circulation,
  • à assurer son meilleur transport vers la salle qui suit,
  • à communiquer au plus tôt les résultats du film à l'ADRC.

Pour le premier transport de la circulation établie par l’ADRC – soit le départ du stock du distributeur - c'est celui-ci qui en assumera le coût.
 

Pour le dispositif d'accès aux films à partir de la seconde semaine, l'exploitant doit proposer un minimum de 5 séances par semaine pour les films inédits, et de 3 séances pour les films inédits Jeune Public.

 

Pour le dispositif d'accès aux films à partir de la Sortie Nationale, l'exploitant doit proposer le film au minimum pendant les deux premières semaines sur un volume de séances en adéquation avec sa ligne éditoriale. Il doit également honorer sa demande de programmation sans risque d’annulation, et respecter ses obligations commerciales envers le distributeur.

Un Comité Technique Professionnel détermine les films éligibles à ce dispositif et les propositions sont transmises par l'Agence aux distributeurs des films concernés.

In fine, le distributeur/éditeur de films valide les conditions d'exposition ainsi que la circulation proposée.