Aller au contenu principal
Rétrospective Publié le 28/12/2021

Kinuyo Tanaka

réalisatrice de l'âge d'or du cinéma japonais

Kinuyo Tanaka était l’une des actrices les plus célèbres du cinéma japonais, avant de passer derrière la caméra au début des années 50, au sein d’une industrie alors exclusivement masculine. Son œuvre puissante consacrée à des figures de femmes est à découvrir en salles à travers six films inédits et restaurés. Au cinéma à partir du 16 février 2022.

 

Kinuyo Tanaka (1909-1977) fut l’une des plus grandes vedettes du cinéma japonais. Avec une carrière qui commence dans le cinéma muet et qui finit à la télévision, son parcours est un des plus impressionnants de l’âge d’or des studios. Sa collaboration avec le cinéaste Kenji Mizoguchi a donné quelques-uns des films les plus célèbres du cinéma asiatique, tels que La Vie d’Oharu femme galante (1952), Les Contes de la lune vague après la pluie (1953) ou L’Intendant Sansho (1954). Elle tourna aussi pour Hiroshi Shimizu, Yasujiro Ozu, Mikio Naruse ou Kon Ichikawa, et sa filmographie de plus de deux cents films compte un grand nombre de chefs-d’oeuvre. En 1953, Kinuyo Tanaka décide de passer derrière la caméra, devenant ainsi la première femme cinéaste d’après-guerre. Son parcours de réalisatrice fut semée d’embûches. L’actrice put néanmoins diriger avec succès six longs-métrages pour différents studios.

 

Si j’ai souhaité devenir réalisatrice, c’est parce que je voulais, depuis
longtemps, que des femmes soient filmées par une femme, d’un point de vue qu’un homme ne comprendrait pas.

Kinuyo Tanaka

KINUYO TANAKA
réalisatrice de l'âge d'or du cinéma japonais

Lettre d'amour (1953) - La lune s'est levée (1955)  
Maternité éternelle (1955) - La Princesse errante (1960)
La Nuit des femmes (1961) - Mademoiselle Ogin (1962) 

Cette rétrospective est rendue possible  grâce à  Carlotta Films 
en collaboration avec  Lili Hinstin (Festival de Locarno)
 Festival de Cannes - Festival Lumière - MIFC 
et les ayants droit japonais Kadokawa - Nikkatsu Corporation
Shochiku - Toho et The Japan Foundation.

Restaurations 4K inédites
au cinéma le 16 février 2022

 

Distribution