Aller au contenu principal
Exposition Publié le 21/12/2022

Louis Malle et l’Inde fantôme

Le documentaire en question

La Cinémathèque française a acquis le fonds d’archives de Louis Malle, ouvrant la voie à une nouvelle compréhension de l’œuvre et du cinéaste. Elle a conçu l’exposition « Louis Malle et L’Inde fantôme : le documentaire en questions » dont la diffusion itinérante en salles de cinéma est proposée par l’ADRC, dans le cadre de l'Année du documentaire, en lien avec la rétrospective Louis Malle initiée par Malavida, à partir de restaurations Gaumont.

 

L'INDE FANTÔME 

Il s'agit de sept films d'environ cinquante minutes qui tentent de restituer ce qu'a été pour nous un voyage en Inde de quatre mois, voyage cinématographique, sans plan, sans itinéraire précis, donc improvisé au fil des jours. 

Louis Malle

Automne 1967, le ministre des affaires étrangères propose à Louis Malle d’aller en Inde afin d’y présenter une série de films français, dont Le Feu Follet (1963). Traversant une crise personnelle, il pressent la nécessité d’effectuer une coupure radicale, un «besoin physique de rentrer dans le monde, dans la réalité». Parti pour quinze jours, il y reste plusieurs semaines. Fasciné, il repart avec l’intention d’y tourner un film. Ses carnets conservés à La cinémathèque française et édités dans l’ouvrage L’Inde fantôme : carnet de voyage (Gallimard, 2005) rendent compte de l’ensemble de l’aventure en Inde : «Mon idée était […] de regarder ce qui se passait et, ensuite, de tourner. Pas de programme, pas de scénario, pas de matériel d’éclairage», et pas de distributeur. Louis Malle parvient à mettre à nu son processus créatif, exprimer ses doutes, pour laisser libre la réflexion du spectateur. 
La Cinémathèque française

Le récit de l'aventure de la série documentaire L'Inde fantôme 
est narré dans les carnets du cinéaste conservés à la Bibliothèque du film de la Cinémathèque française, qui ont permis l'exposition 
Louis Malle et l’Inde fantôme : le documentaire en question. 
 ► En salles à partir du 8 février 2023
en accompagnement de la rétrospective Louis Malle 

L'EXPOSITION 

  • 15 Kakemonos imprimés (dimension des panneaux :  200 x 80 cm)
  1. Louis Malle et l'Inde fantôme

  2. Le documentaire en question

  3. Typologie des principaux documents exposés

  4. Pourquoi l'Inde fantôme

  5. Du projet à la sortie en salle

  6. Le tournage en Inde

  7. Une découverte improvisée de l'Inde

  8. Comment filmer la réalité ?

  9. Montrer la relation filmant/filmé

  10. Comment comprendre l'Inde ?

  11. Comment résumer l'Inde ?

  12. La mise en scène des contradictions

  13. Un film personnel

  14. Un film sur Louis Malle autant que sur l'Inde

  15. Les répercussions de l'Inde fantôme

  • Stockage dans deux caisses : 57 x 57 x 114 cm avec housses et pieds.

MODALITÉS DE PRÊT 

Vous êtes adhérent à l'ADRC et vous souhaitez accueillir dans votre salle cette exposition ?

  • L'exposition est proposée gratuitement (hors transport et assurance) aux salles adhérentes de l’ADRC. La demande de prêt complète, soit le courrier de demande et la fiche de renseignements doit être adressée à l’ADRC pour validation au minimum un mois avant l’événement.

  • Si la décision est favorable, l’ADRC adressera à l’emprunteur l’accord et le contrat de prêt avec en annexe la liste des éléments empruntés.

  • Pour l’ensemble des éléments empruntés, un bon de prise en charge sera établi qui devra être signé par l’emprunteur et le prêteur et accompagné de l’attestation d’assurance.