Aller au contenu principal
Votre navigateur est obsolète. En conséquence, ce site sera consultable mais de manière moins optimale qu'avec un navigateur récent.
> Mettre à jour son navigateur maintenant.
Étude Publié le 20/02/2020

Photothèque ADRC

5 nouveaux reportages disponibles

La photothèque de l’ADRC est  alimentée par des reportages photographiques sur des réalisations architecturales de cinémas particulièrement remarquables ayant bénéficié de l’aide sélective à la petite et à la moyenne exploitation. Ils ont pour principe de montrer des salles dans leur diversité mais aussi de faire découvrir des projets singuliers et novateurs. Cinq nouveaux reportages ont été réalisés par Pascal Petitprez pour l’ADRC en 2019.

 

AUBENAS (Ardèche)

  • Création d’un complexe de 6 écrans en centre-ville par transfert des 2 cinémas existants
  • Le Navire - Ouverture en 2017 - 6 écrans et 900 fauteuils
  • Maître d’œuvre : Robert Duchamp

L’exploitant privé transfère, en centre-ville d’Aubenas, ses 2 complexes d’ancienne génération (Le Navire et le Palace) en coordination avec la commune. Cette opération permet de regrouper sur le même lieu, une offre cinématographique élargie avec le même nombre d’écrans (6). Sa particularité architecturale à l’allure de bateau, découle de la superposition d’un parking public sur son toit, propriété de la ville. Ce cinéma s’affirme dans le paysage urbain avec une programmation ouverte mixant films généralistes et Art et Essai.

Le département Etudes de l’ADRC a accompagné les exploitants en mission d’assistance tout au long de son déroulé, de la réflexion en amont jusqu’à la phase APD (Avant Projet Définitif).


BAYONNE (Pyrénées-Atlantiques)

  • Extension d’un établissement Art et Essai à 3 écrans par transfert de la salle historique
  • L’Atalante - Ouverture en 2019 - 3 écrans et 405 fauteuils
  • Maître d’œuvre : RANDJA Architectes

La ville poursuit le projet entamé en 2000 par la création des deux écrans face à la Nive, en regroupant son offre Art et Essai par le transfert de la salle historique sur le site de « L’Autre Cinéma », quai de Lesseps. L’extension sur l’immeuble attenant permet de développer un nouveau lieu d’expression contemporaine misant sur la convivialité et les échanges, incarnés par sa mezzanine ouverte sur le fleuve, sa taverne et sa salle dédiée aux débats.

Le département Etudes de l’ADRC, qui suit cette opération depuis son origine, est intervenu auprès de la collectivité en lien avec l’association en mission d’assistance (phase programme, jury de concours, phases d’études jusqu’à l’APD).


EPERNAY (Marne)

  • Restructuration-extension d’un complexe Art et Essai à 7 écrans en centre-ville
  • Le Palace - Réouverture en 2019 - 7 écrans et 1 156 fauteuils
  • Maître d’œuvre : Gilbert LONG

Une réhabilitation en profondeur, doublée de l’adjonction d’une 7e salle de 53 fauteuils, a permis d’agrandir le volume du hall et la qualité d’accueil, et de réorganiser et gradiner l’ensemble des salles tout en rendant le cinéma accessible à tous. Projet structurant à l’échelle urbaine à proximité de la gare, la façade attractive, savant mélange de ceps et de bulles fait directement référence à la boisson emblématique de la région : le champagne. La présence de ruches sur le toit démontre l’attention portée par l’établissement à la notion de développement durable.

L’ADRC a eu des échanges informels avec l’exploitant et formulé un avis au CNC dans le cadre de l'aide sélective à la petite et moyenne exploitation


RIOM (Puy-de-Dôme)                               

  • Transfert du mono-écran dans un nouveau complexe de 3 écrans
  • Arcadia - Ouverture en décembre 2018 - 3 écrans et 543 fauteuils
  • Maître d’œuvre : Tracks Architectes

Fermeture du mono-écran Art et Essai transféré dans le nouveau Centre culturel des « Jardins de la Culture », occupant le site de l’ancien couvent en bordure du centre. Ce complexe de 3 écrans et 543 fauteuils fait partie d’une offre culturelle élargie et d’un projet urbain, comprenant en outre une médiathèque, les écoles d’arts plastiques et de musique. Le cinéma s’affirme entre deux espaces paysagers, comme un bloc de grande hauteur dépassant l’enceinte, marqué par une série d’arcades avec une filiation contemporaine avec les arcs existants, donnant son nom au complexe.

L'ADRC a formulé un avis au CNC dans le cadre de l'aide sélective à la petite et moyenne exploitation.

Ce projet a obtenu le prix de la salle Innovante décerné par le CNC en 2019.


RUMILLY (Haute-Savoie)

  • Création d’un cinéma de 3 écrans, en remplacement de la salle existante
  • Les Lumières de la Ville - Ouverture en 2017 - 3 écrans et 514 fauteuils
  • Maître d’œuvre : Tekhnè Architectes

Ce nouvel établissement, situé en bordure du centre urbain (10 minutes à pied) a pris la suite du Concorde afin de répondre aux attentes du public avec un bassin de population en croissance. Il a permis de développer la programmation Art et Essai et de proposer des films dans de meilleures conditions avec une belle qualité d’accueil. Sa forme architecturale, utilisant structures en bois, transparences et volumes opaques, s’étage sur deux niveaux et lui permet d’être un repère dans un environnement à la fois paysager et commercial.

Le département Etudes de l’ADRC a donné son avis sur les projets présentés lors du concours.