Aller au contenu principal
Votre navigateur est obsolète. En conséquence, ce site sera consultable mais de manière moins optimale qu'avec un navigateur récent.
> Mettre à jour son navigateur maintenant.
Étude Publié le 16/09/2020

Ratios 2019

Coûts prévisionnels des projets de cinéma

Depuis sa création en 1983, l’ADRC étudie le coût des projets soutenus par la Commission d’aide sélective à la petite et moyenne exploitation du Centre National du Cinéma et de l’image animée, afin d'assurer un suivi des investissements et des indices de références par typologie de projet. Les ratios qui en découlent sont des outils importants pour les porteurs de projet, les services du CNC, les maîtres d'oeuvre et les cabinets d'étude de marché. Le département Etudes et Conseil de l’ADRC présente aujourd’hui la dernière mouture de ce document de référence.

Sur l’année 2019, les proportions des différentes typologies de projets évoluent. La forte majorité de projets structurants (création ex nihilo et adjonctions de salles) continue de prendre de l’ampleur, les créations d’établissements représentant 50 % des projets soutenus par la commission d’Aide Sélective du CNC en 2019 (35 % en 2018). Le nombre de projets soutenus diminue légèrement avec 36 projets tandis qu'au cours des dix dernières années, 44 projets en moyenne annuelle étaient soutenus.

Les investissements en Euros constants sont, encore une fois, en augmentation. On note que 944 millions d’Euros ont été investis en 2019 (890 millions en 2018). Si les ratios au fauteuil augmentent de façon importante, les ratios au m² restent stables. Cela signifie que les projets vise une grande qualité de confort et d'espace quelque soit la typologie d'exploitation. 

Les projets de création ou de transfert ont été majoritaires en 2019 alors que, les années précédentes, les opérations consitaient à des extensions sur site. La complexité des extensions en centre-ville font que le choix de transfert est souvent privilégié. Ces projets en progression depuis 2016, poursuivent leur développement, entraînant avec eux des niveaux d’investissements importants sans pour autant accroître leur public de façon significative. Cette évolution est cependant une nécessité pour maintenir leur attractivité dans le territoire.